Partir en célibataire

9

Partir seul

Avez-vous déjà eu envie pour les vacances de partir en célibataire ? Vous avez peut-être hésité… où ? comment ? avec qui ? et puis vous avez abandonné cette idée, découragé à l’avance à la perspective de devoir payer plus cher votre chambre double, de devoir accompagner des amis qui eux, partent en couple et n’ont évidemment pas les mêmes préoccupations et les mêmes envies que vous…  Il existe pourtant des solutions satisfaisantes pour partir seul.

Les sites internet pour partir en célibataire

On trouve toute sorte de bonnes adresses. www.havas-voyages.fr/sejour/vacances_en_celibataireBooking FR, Pierre & Vacances.
par exemple. On peut décider de partir en randonnées avec un groupe, ce qui vous permet de rencontrer des personnes qui ont le même  intérêt pour la marche et la découverte de la nature.
La formule est également valable lorsque vous avez une passion commune  avec les membres d’une association artistique ou culturelle.

Une croisière en célibataire

Les croisières sont également un moyen efficace de faire de nouvelles rencontres. Une semaine ou 15 jours sont largement suffisants lorsqu’on vit constamment même sur un immense navire. On se retrouve pendant les repas, pendant les excursions, les activités physiques, les  animations. Des plages horaires sont réservées aux célibataires, pour  des rencontres autour d’un pot dans les salons, et souvent aussi, par tranches d’âges.  Consultez les sites spécialisés comme : Promocroisière  ou encore : croisièrenet.com en France : avec plusieurs options pour vous aider  à organiser en peu de temps des vacances maritimes ou fluviales.
le Solstice du celevrity CruisePour des croisières à thèmes, croisières maritimes, croisières fluviales.

Les clubs de sport

Partager une passion est un excellent moyen de tisser des amitiés. Il suffit de franchir le pas. Lorsque vous êtes en vacances, que ce soit dans un hôtel ou dans un club, inscrivez-vous pour pratiquez votre sport favori ou pour partager une activité culturelle ou artistique.

Vacances pour personnes seules

Certains sites se sont spécialisés dans les séjours pour personnes seules. N’ hésitez pas à les consulter.

Si vous êtes célibataire et désirez rejoindre un groupe de vacanciers épris de voyages, voici un site qui vous donnera envie de voyager avec ceux qui deviendront vite vos amis : partirseul.com. Par groupes de 15 ou 16 personnes pour une quinzaine de jours en Israël, au Cap Vert ou ailleurs. Voici ce qu’en dit l’organisateur :

« Ces vacances pour célibataires ont été conçus par Nicolas NAHMIAS, professionnel du tourisme depuis maintenant 35 ans, qui apporte tout son savoir faire et son expérience au service de ceux qui souhaitent partager à plusieurs une véritable passion des voyages. Il s’agit de former des petits groupes dans une ambiance conviviale et amicale, afin de ne plus voyager seul et découvrir de nouveaux amis. Ces vacances pour célibataires sont exclusives, originales, le plus souvent à thèmes et spécialement étudiées pour les personnes seules. Nos voyages sont construits autour d’une exigence de qualité et dans le respect des populations visitées. C’est notre garantie »

A visiter
Pour vos voyages en Crète : www.sejoursvoyagescrete.com

Partager

L'auteur

La passion des voyages, le goût pour la découverte et pour vous proposer les plus belles destinations du monde !

9 commentaires

  1. Cette agence de voyages persiste tranquillement à scier la branche sur laquelle elle s’assied. Bien connue du service français de répression des fraudes et de l’association de défense des consommateurs UFC Que Choisir, elle entretient sa réputation calamiteuse par des pratiques franchement hors-piste.
    Les témoignages abondent, ici ou ailleurs, qui relèvent tous : l’incapacité à communiquer « normalement » avec ses clients pour les gérants de cette TPE suisse, la mauvaise foi, et globalement une prestation facturée 40 à 50% plus cher que si vous décidiez d’acheter votre séjour directement à l’hôtel, à la compagnie aérienne ou au club de vacances. Sans que cette différence se justifie le moins du monde, bien sûr.
    L’ironie le dispute au mépris et aux tentatives d’intimidation. Pilotée du canton de Vaud par deux psychopathes, l’agence prend ses clients pour des pompes à fric. Elle prévoit des conditions générales de vente (CGV) hallucinantes. Selon l’UFC Que Choisir, rien que le fait de vendre en France en s’exonérant du droit français prête à caution. Mais profitant du flou jurisprudentiel à cet égard, elle prospère sur la crédulité et/ou le manque d’information des internautes pour faire son beurre. Et sur l’absence d’offre consistante dans le créneau des vacances pour célibataires ou familles monoparentales…
    Tout commence en ligne : vous naviguez sur leur site, puis ils vous proposent de connaître le montant de votre projet de séjour (qui n’est, à ce stade, qu’un projet) : vous souhaitez évidemment en savoir plus. Au passage, il vous est demandé d’accepter les conditions de ventes, que vous ne prenez pas la peine de lire. Qui lit les CGV, surtout lorsqu’elles s’étendent sur une vingtaine de pages, un soir de semaine à 22h, après une journée de travail bien tassée, une heure de transport en commun, et deux heures de navigation à la recherche d’un séjour ? Pas moi. Elles sont, à dessein, bien cachées, spécifiques à chaque séjour, et truffées de clauses léonines. Il vous faudra fouiller le site pour les dénicher. La deuxième case à cocher stipule quelque chose du genre : vous êtes majeur et vacciné, vous savez ce que vous faites. Vous cochez, naïf et confiant…

    Vous êtes dès lors piégé : le site génère automatiquement la facture d’un séjour que vous n’avez pas vraiment voulu. Aucune rétractation possible, en droit français comme en droit suisse. Vous n’avez pas sorti votre carte de crédit que vous êtes déjà redevable d’un séjour, sans possibilité de rétractation. La plupart des personnes piégées refusent à juste titre de payer. Advice Steffen & Co (la société qui gère le site), tente alors l’intimidation, le bluff, sur un ton comminatoire et via une société de recouvrement particulièremen t louche, le cabinet d’Orman (cf les messages à ce sujet).

    J’ai néanmoins joué le jeu, et accepté de payer (cher) la totalité du séjour tout compris, pour mon fils et moi-même. Je reçois au bout de quelque jours une demande de rallonge de 205 euros au prétexte que mon fils, âgé de 11 ans, en a 12. Je refuse. Un week-end plus tard, l’agence m’écrit pour me dire que, oups !, c’est une erreur, le tarif ne change pas. Pas un mot d’excuse, mais comment interpréter une « erreur » pareille ?
    Aucune communication orale n’est possible. Tout se passe par email. Moins de frais, moins de contraintes. Un minimum d’investissemen ts, un maximum de marge. L’agence répond quand elle veut bien vous répondre. Toute la contrainte repose sur vous.

    Voyons plutôt la prestation fournie : vous recevez votre billet d’avion dans les tous derniers jours avant le départ (jusqu’à 4 (quatre) jours avant le départ !). Dans mon cas, le vol a eu lieu en fin de journée, le retour a eu lieu le matin. Vous ne choisissez ni l’heure de départ, ni la compagnie aérienne. En clair : vous payez 8 jours, vous n’en passez que 6 sur place. Pas de petits profits…
    Le séjour à proprement parler s’est correctement déroulé, le club de vacances bien situé, le groupe très agréable, bien que déséquilibré en termes de parité hommes/femmes, mais compte tenu de la réputation du site, rien de surprenant. Pour conclure, vous aurez tout intérêt à concocter votre séjour sans eux.
    Les mails agressifs ou l’absence de réponse masquent des pratiques commerciales plus que douteuses. Le plus cocasse, c’est que cette agence, qui n’en finit pas de salir le métier, s’autorise à faire la morale à certains internautes… À fuir.

    • Cette agence de voyages persiste tranquillement à scier la branche sur laquelle elle s’assied. Bien connue du service français de répression des fraudes et de l’association de défense des consommateurs UFC Que Choisir, elle entretient sa réputation calamiteuse par des pratiques franchement hors-piste.
      Les témoignages abondent, ici ou ailleurs, qui relèvent tous : l’incapacité à communiquer « normalement » avec ses clients pour les gérants de cette TPE suisse, la mauvaise foi, et globalement une prestation facturée 40 à 50% plus cher que si vous décidiez d’acheter votre séjour directement à l’hôtel, à la compagnie aérienne ou au club de vacances. Sans que cette différence se justifie le moins du monde, bien sûr.
      L’ironie le dispute au mépris et aux tentatives d’intimidation. Pilotée du canton de Vaud par deux psychopathes, l’agence prend ses clients pour des pompes à fric. Elle prévoit des conditions générales de vente (CGV) hallucinantes. Selon l’UFC Que Choisir, rien que le fait de vendre en France en s’exonérant du droit français prête à caution. Mais profitant du flou jurisprudentiel à cet égard, elle prospère sur la crédulité et/ou le manque d’information des internautes pour faire son beurre. Et sur l’absence d’offre consistante dans le créneau des vacances pour célibataires ou familles monoparentales…
      Tout commence en ligne : vous naviguez sur leur site, puis ils vous proposent de connaître le montant de votre projet de séjour (qui n’est, à ce stade, qu’un projet) : vous souhaitez évidemment en savoir plus. Au passage, il vous est demandé d’accepter les conditions de ventes, que vous ne prenez pas la peine de lire. Qui lit les CGV, surtout lorsqu’elles s’étendent sur une vingtaine de pages, un soir de semaine à 22h, après une journée de travail bien tassée, une heure de transport en commun, et deux heures de navigation à la recherche d’un séjour ? Pas moi. Elles sont, à dessein, bien cachées, spécifiques à chaque séjour, et truffées de clauses léonines. Il vous faudra fouiller le site pour les dénicher. La deuxième case à cocher stipule quelque chose du genre : vous êtes majeur et vacciné, vous savez ce que vous faites. Vous cochez, naïf et confiant…

      Vous êtes dès lors piégé : le site génère automatiquement la facture d’un séjour que vous n’avez pas vraiment voulu. Aucune rétractation possible, en droit français comme en droit suisse. Vous n’avez pas sorti votre carte de crédit que vous êtes déjà redevable d’un séjour, sans possibilité de rétractation. La plupart des personnes piégées refusent à juste titre de payer. Advice Steffen & Co (la société qui gère le site), tente alors l’intimidation, le bluff, sur un ton comminatoire et via une société de recouvrement particulièremen t louche, le cabinet d’Orman (cf les messages à ce sujet).

      J’ai néanmoins joué le jeu, et accepté de payer (cher) la totalité du séjour tout compris, pour mon fils et moi-même. Je reçois au bout de quelque jours une demande de rallonge de 205 euros au prétexte que mon fils, âgé de 11 ans, en a 12. Je refuse. Un week-end plus tard, l’agence m’écrit pour me dire que, oups !, c’est une erreur, le tarif ne change pas. Pas un mot d’excuse, mais comment interpréter une « erreur » pareille ?
      Aucune communication orale n’est possible. Tout se passe par email. Moins de frais, moins de contraintes. Un minimum d’investissemen ts, un maximum de marge. L’agence répond quand elle veut bien vous répondre. Toute la contrainte repose sur vous.

      Voyons plutôt la prestation fournie : vous recevez votre billet d’avion dans les tous derniers jours avant le départ (jusqu’à 4 (quatre) jours avant le départ !). Dans mon cas, le vol a eu lieu en fin de journée, le retour a eu lieu le matin. Vous ne choisissez ni l’heure de départ, ni la compagnie aérienne. En clair : vous payez 8 jours, vous n’en passez que 6 sur place. Pas de petits profits…
      Le séjour à proprement parler s’est correctement déroulé, le club de vacances bien situé, le groupe très agréable, bien que déséquilibré en termes de parité hommes/femmes, mais compte tenu de la réputation du site, rien de surprenant. Pour conclure, vous aurez tout intérêt à concocter votre séjour sans eux.
      Les mails agressifs ou l’absence de réponse masquent des pratiques commerciales plus que douteuses. Le plus cocasse, c’est que cette agence, qui n’en finit pas de salir le métier, s’autorise à faire la morale à certains internautes… À fuir.

  2. Effectivement, entre le choix de rester chez soi à attendre d’avoir des amis de dispo et le choix de partir à la découverte du monde même seul, mon choix est fait, faut pas hésiter ! faut se lancer !

  3. Salut à tous. Le sujet me concernant aussi, j’ai vu que vous évoquiez le Club Med qui était le seul Tour Opérateur a proposer des séjours celibataires mais depuis 2015, un super concept a vu le jour: Dream Holiday, un hotel club haut de gamme, entièrement privatisé pour une clientèle célibataire, et en tout inclus… Clientèle ciblée de 25 à 60 ans… De nombreux invités… Allez voir sur le site!!!!!!

  4. Eh bien allez au Clubmed. Certains clubs sont plus particulièrement destinés aux célibataires et je peux vous assurer qu’on s’y amuse ! Il suffit de trouver le bon !

Laisser un avis