Voyage au Pérou

2

La Vallée Sacrée, terre d’évasion

Un voyage au Pérou, c’est l’opportunité de découvrir de nouvelles contrées, des montagnes ensoleillées, de longs sentiers à flanc de vallées enchanteresses. Au bout de ces chemins anciens et sinueux, s’ouvrent des vestiges anciens, des cités jadis grandioses dont les mystères n’attendent plus que vous pour être percés… Vous avez dit Machu Picchu ? En route avec l’agence de voyage au Pérou, Perú Excepción.

Cusco la Magnifique ville du Pérou

Des tuiles rouges à perte de vue, des vendeurs de chullos à chaque coin de rue, des façades coloniales au milieu d’immenses Sierras… Bienvenus à Cusco, capitale de l’empire Inca, « nombril » du monde et petit joyau de syncrétisme, au carrefour entre traditions andines et colonialisme. Vous connaissez la légende ? Le premier Inca Manco Capac et son épouse et soeur Mama Occlo fraichement sortis des eaux glacées du lac Titicaca s’installèrent dans la vallée après en avoir chassé les habitants. Lui succédèrent 12 Incas dont le resplendissant Pachacutec qui fit de cet amas de tribus un empire qui s’étend sur cinq pays ou encore le tragiquement célèbre Atahualpa qui fut assassiné par Pizarro et signa la fin de la grandeur du Dieu Soleil.

La Cathédrale

Déambulez sur la place d’Armes et entrez dans la cathédrale. Cette dernière construite sur les fondations d’un palais Inca et rebâtie avec les pierres de la forteresse inca de Sacsayhuamán est une vitrine exceptionnelle de la richesse culturelle de la région. Ainsi, vous pourrez observer à l’intérieur une toile représentant la Cène dans la plus pure tradition maniériste de l’école cuzquénienne  importée par les espagnols. Cependant, si vous vous penchez de plus près, vous pourrez observer des éléments atypiques, témoignage d’une persistance des cultures andines locales : ne serait-ce pas un cuy que l’on aperçoit à la table du Christ, ce cochon d’Inde grillé dont les indiens des Sierras sont friands ?

Le marché de Cusco

Enfin, allez faire un tour au marché de Cuzco pour négocier avec les commerçants : faites votre plein de bonnets péruviens, de vêtements en poil d’Alpaca et de Charangos sculptés dans des carapaces de tatous ! Dégustez un carpaccio de lama ou une papa a la huancaina dans un des nombreux restaurants de la ville. Vous êtes fin prêts pour partir dans la Vallée Sacrée, ses hauteurs et ses mystères.
perou_machu_picchu_photohugin

Sacrée Vallée !

La Vallée Sacrée… La seule évocation de ce nom magique peut vous donner envie de tout quitter pour vous rafraîchir dans les eaux du fleuve Urubamba ! Sur les terrasses incas qui jonchent de manière inexplicable les parois abruptes des Sierras Andines, vous pouvez observer l’incroyable génie des incas déployé dans une architecture où l’exposition au soleil est optimisée pour recréer des écosystèmes tous plus originaux les uns que les autres. Ainsi, si vous vous arrêtez à l’amphithéâtre de la cité inca de Moray, vous pourrez découvrir une des terrasses de cercles concentriques où plus de 250 types de semences étaient cultivés dans des microclimats très différents selon l’altitude et l’exposition au soleil. La vallée sacrée fut ainsi un véritable laboratoire agricole pour les incas.
Mais la vallée remplissait aussi des fonctions économiques et militaires dans l’administration d’un empire qui s’étendait sur plus de  4 200 km.

Les ruines de la forteresse d’Ollantaytambo

Elles témoignent d’une organisation urbaine millimétrée de la part des incas. Chef d’œuvre architectural dans l’amoncellement de terrasses, cette forteresse fut le cœur d’une lutte acharnée entre incas et espagnols et le noyau de la résistance fédérée par l’inca Manco Capac après la mort d’Atahualpa.

la fortification de Sacsayhuamán

Elle permettait de surveiller les routes commerciales et est constituée de blocs de pierre parfaitement encastrées les unes dans les autres. Le mystère plane encore sur les moyens utilisés pour acheminer ces immenses roches au site, venant d’un peuple qui, rappelons le, n’avait pas encore découvert la roue !
Arrivé à Aguas Calientes, profitez d’un bain thermal ou promenez vous au marché artisanal. Cette ville de montagne est la dernière étape avant le Machu Picchu. Préparez-vous.

Le Machu Picchu

Ça y est, vous êtes dans la carte postale ! Ces images magnifiques qui vous faisaient saliver sont à présent à portée de regard. Et, une chose est certaine, c’est que personne n’est déçu par le Machu Picchu ! En face de vous, le majestueux mont Huayna Pichu surplombe le site et constitue l’un des derniers barrages avant la jungle d’Amazonie.
La fonction du sanctuaire du Machu Picchu, découvert seulement en 1911, était secondaire dans l’avènement de l’empire Inca. Construit par Pachacutec (le neuvième Inca), le lieu était la résidence secondaire des prêtres et des nobles incas. Au total, ce sont plus de 1 800 personnes qui ont habité ce site à son apogée !
Le Machu Picchu est, de plus, une réelle prouesse architecturale de la part des incas : un système de canalisations très sophistiqué traverse ainsi le site et permet de réutiliser l’eau de pluie. De même, le Machu Picchu s’organise en deux secteurs d’importance :
– un système de terrasses de maïs, pommes de terre et feuilles de coca et
– un système urbain d’habitations qui s’organisent autour d’une grande place.
Enfin, la fonction religieuse du site est un élément phare du site avec une grande tour surplombant la cité : le temple du soleil est prêt à vous dévoiler tous ses secrets ! Au centre, un autel de pierre, utilisé pour les sacrifices rituels, est éclairé par des fenêtres parfaitement agencé pour que les rayons du soleil soient alignés pour les solstices d’été et d’hiver. Un centre cérémoniel y est aussi présent pour célébrer les rituels liés à l’eau.

le Chemin de l’Inca

Si vous vous éloignez du site, vous pourrez observer un chemin sinueux, à flanc de falaise, semblant vous suggérer de le suivre dans les hauteurs, le brouillard et l’aventure. Le Capac Ñan, ou plus réputé Chemin de l’Inca fait escale au Machu Picchu. Ce chemin de randonnée mondialement connu suit sur 25 000 km les sentiers tracés par les incas et les autres cultures précolombiennes. Traversez des ruines incas et découvrez les plus beaux paysages d’Amérique Latine à travers la Cordillère des Andes…

Pourquoi ne pas tenter l’aventure ?

Partager

L'auteur

La passion des voyages, le goût pour la découverte et pour vous proposer les plus belles destinations du monde !

2 commentaires

  1. Mélanie Delmer le

    Bonjour,

    Je me charge du référencement de quelques blogs de voyages et j’aimerais vous proposer un partenariat.

    Améliorer son existence sur le web est un travail de longue haleine, nous voilà confrontés à l’obligation de booster nos trafics respectifs et le classement de nos sites sur les résultats de Google.

    Ne voyant aucun inconvénient aux échanges de contenu triangulaire. Je viens vers vous afin de vous proposer un partenariat entre votre site:http://www.vacancesvacances.com et un de mes blogs de voyage et/ou des croisières que je vous fournirai dans une liste un peu plus tard.

    Pour ce faire, je vous propose de me fournir un article original décrivant votre activité ou votre site, mais conforme à la thématique du blog que vous allez choisir. Cet article comportera un lien vers votre site.

    En retour, mon article à publier sur votre blog/site contiendra un lien vers un de mes sites de croisières ou de voyage.

    Si ma proposition vous intéresse, je suis à votre disposition pour fournir des informations supplémentaires.

    En espérant une réponse positive de votre part

    Cordialement

    ——–
    Mélanie Delmer
    SEO http://www.aarcroisiere.com
    © QCNS CRUISE
    1 rue du gabian Le thalès
    MC 98 000 Monaco

Laisser un avis