Voyage en Sicile

2

Voyage en Sicile : quand partir et où ?

La Sicile est séparée du sud de l’Italie par le détroit de Messine. C’est la plus grande île de la Méditerranée. On y parle l’italien bien sûr et le sicilien au cœur des familles et des villages. C’est une destination touristique très prisée. Il y fait doux l’hiver et chaud l’été. Lorsque souffle  le sirocco, ce vent très chaud et sec qui vient du désert africain, les températures dépassent souvent les 40°C. Autant dire que si vous voulez visiter l’intérieur de l’île  il est préférable, d’y aller  en automne ou au printemps. Par contre, la côte et ses  nombreuses plages, permettent des vacances joyeuses et réussies en toute période de l’année.

La Sicile intérieure

Les plaines sont rares. Les montagnes et les collines offrent des panoramas magnifiques. Les villages, nichés au creux des rochers, ponctuent merveilleusement le paysage. En les traversant, on découvre avec bonheur les étroites ruelles, le charme de la vie sicilienne et  l’hospitalité chaleureuse des habitants. Dans le centre et le sud, les collines  dominent le paysage. Les parcs fabuleux, comme  celui de l’Etna, des Madonie, de la réserve du Zigaro, font la joie des randonneurs et des photographes amateurs.
L’Etna
C’est un volcan encore en activité. On peut gravir ses pentes escarpées pour  jouir d’une vue superbe sur les villages voisins.
Les gorges d’Alcantara
Elles sont plus… rafraichissantes. Par endroit, on les suit à pied. Les amateurs de canyoning et de bains glacés y trouvent leur bonheur. Le passage n’est large que de 2 à 5 m et la hauteur des parois est impressionnante (25m).

Les plages

Pour la chaleur et le soleil, ce sont les plages que les vacanciers recherchent souvent en priorité lors d’un voyage en sicile. Elles sont très fréquentées. De nombreux hôtels de luxe  jalonnent les côtes et les touristes ne rencontrent aucun problème pour trouver des hébergements (Hôtels, locations d’appartements, de villas) ou pour sortir (restaurants, cafés, boîtes de nuit) etc.
Pour la beauté des côtes il faut voir :
Le Golfe de CastellamareA l’Ouest de Palerme, avec Castellamare Del Golfo, une très jolie station balnéaire et plus à l’ouest, la jolie plage de San Vito lo Capo.
Cefallu, une  magnifique petite ville de 13500 habitants à environ 50 km à l’est de Palerme. Elle possède une cathédrale arabo-normande mais c’est surtout une ville très touristique. De nombreux bars, de nombreux restaurants dans des ruelles médiévales… avec un énorme rocher qui semble veiller sur elle en dominant la ville et que l’on appelle « la Roca ».
Taormine, à l’est de l’île, la plus fréquentée des stations touristiques siciliennes est plantée sur une terrasse à 200 m au-dessus de la mer, entre la méditerranée et l’Etna et offre de tous les côtés une vue surprenante.

Voyage en Sicile et les témoignages du passé

La Sicile, colonisée successivement par les phéniciens, les carthaginois et les grecs est un véritable musée à ciel ouvert. Les ruines des temples, des églises de toutes époques, des palais magnifiques témoignent du passé glorieux de l’île.
Les lieux à visiter sont nombreux, mais il ne faut surtout pas oublier :
Palerme, le chef-lieu de la Sicile, ville très peuplée, un peu désordonnée, ville de contrastes très  intéressante pour ses richesses archéologiques.
Messine, au Nord-est de la Sicile, séparée du continent de quelques kilomètres seulement, a beaucoup souffert durant son histoire. En 1908 un terrible tremblement de terre détruisit une partie de la ville. Elle fut reconstruite, mais détruite de nouveau par les bombardements des alliés en 1943.
Dans la mythologie grecque, le détroit de Messine était gardé par des monstres cruels : Charybde et Scylla. Le premier coulait les navires et la seconde dévorait les marins.
Syracuse Dans le sud-est, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Son centre historique est situé sur l’île d’Ortigia (Ortygie).
On peut y admirer :
le Temple d’Athéna (Ve siècle avant notre ère),
Le Temple d’Apollon, à l’entrée de l’île, un des plus vieux du monde grec,
et le Temple de Zeus A L’Ouest.
Le parc archéologique de Néapolis (litt. « ville nouvelle ») à l’ouest de la ville, comble de joie les amateurs de vieilles pierres.
Noto au sud-ouest de Syracuse, inscrite au patrimoine de l’Unesco comme l’une des sept villes du baroque tardif de la vallée de Noto, fut entièrement reconstruite après une éruption volcanique avec des rues parallèles qui  lui donnent un aspect géométrique très particulier.
Erice, village de 29000 habitants, sur le site magnifique du mont Eryx, au nord-ouest de la Sicile à 750m d’altitude. Erice est situé au nord-ouest de la Sicile dans la province de Trapani.
La vallée des temples d’Agrigente, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Agrigente fut fondée au VIe siècle av. J.-C. Colonie grecque à l’origine, elle devint une importante cité méditerranéenne et les fouilles ont mis à jour des vestiges de temples doriques dont certains ont été conservés intacts.
La Villa romaine Del Casale, immense villa très riche, de plus de 3500m², pavée entièrement de mosaïque polychromes, elle est, elle aussi inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Il y a beaucoup d’autres lieux magnifiques à visiter en Sicile. L’idéal est d’y retourner plusieurs fois tant la richesse de son patrimoine est importante. On peut aussi  prendre le temps de faire le tour de l’île en ajoutant quelques incursions à l’intérieur où les montagnes escarpées et les collines gorgées de soleil donnent à la Sicile des allures de carte postale.

Partager

L'auteur

La passion des voyages, le goût pour la découverte et pour vous proposer les plus belles destinations du monde !

2 commentaires

    • Bonjour Sandro,
      Pardon pour cette erreur, nous allons la réparer. En attendant, nous vous félicitons pour vos très jolies photos. Elles donnent vraiment envie d’aller visiter la Sicile.
      Cordialement,
      Vacances vac.

Laisser un avis